Au sujet du cancer colorectal et du test immunochimique fécal (TIF)

Qu’est-ce que le cancer colorectal?

Le cancer colorectal est un cancer qui prend naissance dans le rectum ou le côlon, également connu sous le nom de gros intestin. Parce que les cancers du côlon et du

rectum se ressemblent, on les appelle cancer colorectal.

Le cancer colorectal peut se développer à partir de tissus anormaux, appelés polypes, qui se développent sur la paroi interne du côlon et du rectum. Tous les polypes ne sont pas cancéreux, mais certains peuvent l’être. Les polypes précancéreux peuvent être enlevés s’ils sont détectés tôt. C’est pourquoi il est important de subir un dépistage précoce afin que les polypes soient découverts

et enlevés et ne se transforment pas en cancer.

Le cancer colorectal n’a souvent aucun signe avantcoureur ou symptôme jusqu’à ce qu’il atteigne un stade avancé.

Parmi les signes courants de cancer colorectal mentionnons : des saignements rectaux ou des traces de sang après être allé à la selle, des changements durables dans les habitudes du transit intestinal (diarrhée ou constipation pendant plus de quelques semaines, selles invariablement plus étroites que d’habitude, sentiment que vous ne pouvez pas vous vider complètement l’intestin, perte de poids inexpliquée, fatigue ou épuisement.).

Qui devrait subir un dépistage du cancer colorectal?

Les personnes à risque moyen âgées de 50 à 74 ans devraient subir un test de dépistage du cancer colorectal annuel ou bisannuel. Si vous avez moins de 50 ans ou plus de 74 ans, parlez à votre professionnel de la santé des avantages et des risques liés au dépistage. Le test immunochimique fécal (TIF) est réservé aux patients qui ne présentent :

  • Aucun signe ou symptôme de cancer colorectal
  • Aucun antécédent personnel de cancer colorectal
  • Aucun cas de cancer colorectal dans leur famille immédiate
  • Aucun syndrome génétique
  • Aucune maladie inflammatoire de l’intestin, comme larectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn

Si le cancer colorectal fait partie des antécédents médicaux de votre famille immédiate, vous êtes considéré comme à risque élevé de développer ce cancer. Vous devriez commencer les tests de dépistage soit à l’âge de 40 ans, soit dix ans plus tôt que l’âge de la personne la plus jeune à qui on a diagnostiqué un cancer colorectal dans votre famille, selon la première éventualité. Lorsque vous avez des antécédents familiaux de cancer colorectal, l’outil de dépistage est une coloscopie au lieu du TIF. La coloscopie permet au médecin de rechercher des masses anormales de tissus (c’est-à-dire des polypes) dans le côlon à l’aide d’un tube mince et flexible surmonté d’une minuscule caméra. Les personnes atteintes de syndromes génétiques ou de maladies inflammatoires de l’intestin

sont considérées comme présentant un risque particulier et doivent être aiguillées vers un spécialiste pour un dépistage.



Documents connexes