Avis public — Réouverture du centre de jour et de dégrisement de Yellowknife

Remarque : modifié à 16 h 22 le 4 octobre 2021 (l’adresse était erronée, le centre est situé sur la 50e Rue, et non sur la 51e Rue, comme indiqué dans la version originale).

Yellowknife, le 4 octobre 2021 – Le centre regroupant le refuge de jour et le centre de dégrisement, situé au 5111, 51e Rue, à Yellowknife, et exploité par le Conseil pour les personnes handicapées des TNO, rouvre ses portes à compter d’aujourd’hui. Le refuge de jour sera ouvert tous les jours de 7 h à 19 h et le centre de dégrisement de nuit, tous les jours de 15 h à 7 h. 
Le centre est fermé depuis le 11 septembre 2021, car un certain nombre de cas de COVID-19 et d’expositions à la COVID-19 ont entraîné une réduction des effectifs, rendant impossible la prestation de services.

Ce centre assure un service essentiel en offrant aux personnes itinérantes ou mal logées de Yellowknife un endroit sûr où obtenir des services de base, comme se laver, manger et laver leurs vêtements, mais également un endroit où ils peuvent tisser des liens et être orientées vers d’autres programmes de santé de services sociaux. Le centre de dégrisement de nuit est un endroit sûr et encadré où les personnes sous l’influence de l’alcool ou de la drogue peuvent avoir accès à une évaluation médicale ou dormir en attendant de recouvrer toutes leurs facultés. 
Le centre mettra en place les précautions appropriées contre la COVID-19, soit des mesures de dépistage renforcées et une limite de capacité pour permettre l’éloignement physique. Le centre d’isolement pour les personnes itinérantes et mal logées restera ouvert pour donner la chance à ces personnes de s’isoler de façon sécuritaire si elles contractent la COVID-19, réduisant ainsi la propagation du virus dans la collectivité.


À Yellowknife, même après la réouverture de ce centre, le nombre de personnes itinérantes excède la capacité des services de refuge. Le besoin de créer davantage d’espaces de refuge est donc encore bien présent, d’autant plus que l’hiver est à nos portes.