Avis public : Approbation du traitement anti-COVID-19 Paxlovid

Avis public

Avec l’annonce du gouvernement du Canada concernant l’approbation du traitement antiviral de la COVID-19 de Pfizer, Paxlovid, nous comptons désormais un autre outil pour lutter contre la COVID-19. L’ASTNO assure la sensibilisation du public au sujet de ce nouveau traitement ainsi que le déploiement de celui-ci aux Territoires du Nord-Ouest (TNO).

La quantité de Paxlovid que les TNO recevront sera proportionnelle au nombre d’habitants, comme c’est le cas pour tous les territoires et toutes les provinces du Canada. Nous prévoyons recevoir notre première livraison cette semaine; les stocks seront immédiatement distribués aux centres régionaux, où ils seront entreposés et utilisés en fonction des critères d’admissibilité. Le traitement Paxlovid doit être prescrit par un médecin; le médicament lui-même peut être pris à la maison, et le traitement doit être commencé dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes.

Étant donné que l’approvisionnement initial sera limité, le traitement sera réservé aux personnes qui présentent les risques les plus élevés de complications graves en cas d’infection. Les médecins ténois décideront de l’admissibilité à cette nouvelle option de traitement en fonction de critères qui seront définis sous peu par l’ASTNO. Ces critères détermineront les traitements qui correspondent le mieux aux différents scénarios individuels pour l’issue la plus efficace possible, et les meilleurs candidats au traitement Paxlovid ou à d’autres thérapies telles que les anticorps monoclonaux ou la thérapie par stéroïdes inhalés.

Toute personne qui développe des symptômes de la COVID-19 est encouragée à se faire tester dans un centre de santé ou de dépistage local, ou à se tester elle-même à l’aide d’une trousse de dépistage rapide à domicile. Les personnes de plus de 60 ans, qui ont des problèmes de santé comme l’immunosuppression ou des besoins médicaux complexes, ou qui ne sont pas entièrement vaccinées, sont invitées à demander un dépistage et une évaluation par un professionnel de la santé. Un professionnel doit obligatoirement évaluer le patient pour déterminer son admissibilité au traitement Paxlovid ou à d’autres traitements disponibles.

Paxlovid sera traité comme les autres médicaments du livret thérapeutique des TNO prescrits sous la direction d’un médecin ou d’un infirmier praticien. L’ASTNO veillera à ce que les infirmiers en santé communautaire soient au courant de la procédure à suivre et qu’ils soient en mesure de consulter ces professionnels afin de faciliter la prescription, l’expédition et l’administration de ce nouveau traitement aux personnes admissibles. La distribution ne se limitera pas aux collectivités où un médecin est présent en personne.

Si Paxlovid s’ajoute aux outils qui nous aideront à réduire les méfaits de la COVID-19, il ne faut pas pour autant oublier les autres mesures que les résidents peuvent et devraient prendre pour réduire aussi bien leur risque personnel que les impacts sociétaux de la COVID-19. Il s’agit notamment de respecter les consignes de santé publique, de limiter l’exposition potentielle à la COVID-19, d’adopter des habitudes saines et, surtout, de se faire vacciner, la vaccination restant la meilleure protection contre la COVID-19 ou contre les complications sévères qu’elle peut entraîner.